Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les consommateurs de bio mangent (aussi) des pizzas.

Publié le par géraldine

Juste une parenthèse avant de publier un article un peu plus fouillé sur la question. Je suis en train de lire un titre de la presse féminine (j'en lis aussi, ça prouve que je ne suis pas fermée sur la question du lecteur bio, psycho, yogi...) qui dit et je comprends le fond du problème (j'y reviendrai) qu'on n'est pas obligé de se mettre la pression avec le bio, associé parfois à des discours tyranniques. Et que parfois une pizza, c'est bien aussi (puisque notre marmot et notre mec adorent). Qui n'adore pas la pizza.

Pour mettre rapidement les choses au clair. Manger bio et manger sainement, ce n'est pas forcément lié. Je m'explique. Tu peux manger bio et ne te nourrir que de cordons bleus, de pizzas au 4 fromages et de muffins au chocolat. Vas visiter un magasin bio si tu as des doutes.

Et que tu sois omnivore, végétarien, végétalien, vegane, ou pire flexitarien, il y aura toujours quelqu'un pour te coller la pression. Même si tu décides de vivre en total communion avec la nature.

Manger bio ne veut pas dire nécessairement être chiant et psychorigide. Un légume n'est pas intrasequement chiant et une pizza n'est pas obligatoirement réussie. L'important est de savoir reconnaître pourquoi on fait des choix. Manger végane suppose de repenser son alimentation, manger bio, non. Mais si on le fait pour soi, parce que ce choix nous correspond, c'est relativement simple.

Oui bon, d'accord on n'attend pas forcément un article de fond de la part de la presse féminine. Mais c'est un discours qui peut être tenu par un collègue, un journaliste télé, un medecin tres généraliste. Des sceptiques à qui il faut expliquer nos choix. Le sceptique peut être aussi le vegane qui nous reproche de manger de la viande une fois par semaine, ou celui qui nous explique que faire ses crèmes bio c'est hyper facile. Chacun son rythme. Chacun ses possibilités. Restons ouvert !

Pour conclure, la pizza est encore meilleure quand on la fait soi-même,et que les enfants participent.

Bien à toi.

Partager cet article

Repost 0

Les journées du patrimoine sans...patrimoine.

Publié le par géraldine

Il y a des jours où je suis plus d'humeur confiture que d'humour culture. Et c'est tombé aujourd'hui. Peut être parce que la journée avait commencé tardivement par de la confiture. J'ai épluché le programme des journées du patrimoine et rien à faire. J'avais envie de marcher, d'un ciné, de cuisiner un risotto, de faire du yoga, de buller et finalement de ne rien faire. A tel point que j'ai commencé par descendre les poubelles puis par faire le tour du quartier pour tester mon envie d'en faire plus. Et j'ai pris le tram, en rechignant et pas à pas, j'ai commencé à flâner, ce que je ne fais jamais finalement. Arrêter de marcher vite, de courir pour arriver à faire plusieurs sorties en une seule journée. Juste flâner. M'asseoir et ne pas visiter de musées. Ne pas voir de collection. Juste profiter de la beauté de la ville.

Et de fil en aiguille, j'ai marché de plus en plus, je me suis assise sur un banc, j'ai acheté deux livres dans une véritable librairie, j'ai bu un verre en terrasse, j'ai lu en terrasse, j'ai essayé de programmer une sortie théâtre et finalement j'ai mangé des moules frites. Rien à voir avec mon programme. Mais j'ai passé 4 heures en extérieur, jusqu'à avoir froid et finalement rentrer en ayant passé une bonne journée. En rentrant, j'ai retrouvé ma pendule arrêtée. Plus de pile. Comme un message. Parfois il faut débrancher.

Et l'avantage du week-end c'est d'avoir une deuxième chance.

Pour faire du ménage, du repassage, une visite de musée, un ciné ? Une évidence, il va falloir que je sorte acheter des piles.

Et toi, tu suis toujours scrupuleusement ton programme ? Est ce que tu penses que ne rien faire n'est pas faire rien ?

Bonne fin de samedi.

Bien à toi.

p

Partager cet article

Repost 0

Les livres voyageurs...

Publié le par géraldine

Grande lectrice et acheteuse de livres, j'ai noté récemment qu'ils prenaient beaucoup de place dans mon studio sans placard mural. Avant, j'avais un dressing...à present, j'ai une pile de fringues non repassées sur un fauteuil (non repassées parce que mon fer deuxième main m'a lâchée...dans la série noire, je demande...)

j'ai donc décidé de libérer une de mes bibliothèques pour stocker des vêtements ou carrément la remplacer par une penderie. Bref.

j'ai donné quelques livres...une fois que tu as lu un livre de Musso sur la plage, pourquoi le garder ? Je lache donc celui en photo, en espérant qu'il me donne de ses nouvelles. Et je récupère des livres lâchés par des particuliers ou des bibliothèques, comme celle de Vaison la Romaine. Pour les conserver ou les relâcher.

C'est bon pour le porte monnaie, l'espace vital et le moral.

Ce n'est pas nouveau, il existe des initiatives type bookcrossing, mais n'ayant pas non plus d'imprimante...

La jupe a été trouvée chez Joli rouge à Marseille...et le tapis gris, ahem..

bien à toi.

Les livres voyageurs...
Les livres voyageurs...

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>