Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ces derniers jours, j'ai beaucoup testé...

Publié le par géraldine

Faire ses courses dans le quartier Joliette à Marseille pendant la 7 ème édition du Velotour : croiser des centaines de vélos dans les Docks et les Terrasses du port.

Manger un brunch végétarien chez Be o. Dont un guacamole dément.

Voir une pièce de Molière seventies à la Criée. Et applaudir pendant de longues minutes parce que Trissotin et les femmes savantes est la pièce que j'ai préféré cette année.

Aller au théâtre à 19h en semaine ou à 16 h le dimanche.

pu profiter d'un soirée Virgin au R2 avec un concert de Julien Doré. Et manger du mauvais guacamole.

Acheter des boucles d'oreilles dans un marché de créateurs installé dans les galeries Lafayettes.

Visionné des heures de vidéos sur le veganisme.

J'ai aussi...

Aimé le décalage du film de kheiron.

Aimé la sensibilité et la pudeur du livre de Samuel Benchetrit : "la nuit avec ma femme".

Aimé l'espoir qui émane du film d'Emmanuel Bercot "elle s'en va".

Aimé avoir envie de retourner au cinéma.

Raté des soirées, des événements parce que ce n'est pas possible d'être partout.

Aimé avoir la possibilité de faire des choix.

En attendant, on ralentit en octobre pour profiter à fond du programme culturel de novembre.

Partager cet article

Repost 0

Et pendant tout ce temps, j'ai fait quoi ?

Publié le par géraldine

Depuis mon dernier article, j'ai vu une pièce de Molière, testé une soirée rooftop, reçu des boxs avec des produits bios mais pas veganes, lu, un peu...Vu des films. Je vous en parle bientôt.

Bon jeudi soir.

Partager cet article

Repost 0

Agressivité + véganisme = contreproductif !

Publié le par géraldine

A force de regarder des vidéos sur le véganisme, pour m'informer (je suis très flexible sur la question, je suis végane, végétarienne, selon les jours...), je m'interroge : pourquoi autant d'agressivité ? Sur une vidéo de trente minutes, bien documentée parfois, je m'arrête parfois en cours de route, fatiguée par le propos, le ton corrosif : ou comment mettre le végétarien et le carnivore dans le même panier. Ou celui qui a déjà ralenti sa consommation, entamé un processus de réflexion...Non, c'est un criminel, au même titre que les autres. Ce discours à la "tous pourri" me fatigue, non pas que je ne comprenne pas le message que l'on essaye defaire passer, mais parce qu'à force de montrer de l'agressivité, de la supériorité, je n'adhère pas de fait au discours. Si je deviens végane un jour, je ne montrerai personne du doigt (euphémisme !) parce qu'il a osé craquer sur une tartine de miel ou se faire un oeuf à la coque. La culpabilisation, c'est une forme de maltaritance envers les animaux que nous sommes aussi. Pour faire court. Et je sais d'ores et déjà que je ne tiendrai pas ce type de discours. J'ai déjà arrêté de manger de la viande pendant plusieurs années, puis j'ai repris, j'ai à nouveau ralenti. Et n'en consomme à present quasiment plus. C'est mon corps, c'est une démarche personnelle. Changer de régime alimentaire demande du temps : il faut reconsidérer sa façon de manger. Et certaines personnes par peur de maltraiter les animaux oublient leur propre santé. Un régime vegane, s'etudie, s'approprie. Il faut d'abord expliquer plutôt que juger. Proposer des recettes, des bons tuyaux, faire tester, goûter. Donner des réponses et de l'expérience.

J'ose espérer que leur façon de se comporter au quotidien, est à la mesure de ce qu'il prône. Une certaine exemplarité pour tout : rouler à trottinette ou emprunter les transports en commun, rationner sa consommation d'eau, d'électricité, et que sais-je encore. Oui : ta vie a un impact sur la biodiversité, dans son ensemble. Attention aux révoltes d'ours polaires et de renards en voie de disparition et d'extinction. C'est caricaturale, certes.

Pour moi, ce n'est pas si simple : est-ce que tu vas te laisser martyriser par un moustique, ou qui n'a pas écrasé une fourmi, une araignée ou un abeille, par inadvertance ?

on peut faire de son mieux, mais le vegane parfait n'existe pas. Peu importe. Chaque initiative doit être encouragée. Le veganisme prend parfois des tournures radicales et c'est dommage. Il faut du courage, des déclics pour changer de manière de consommer.

Et il faut en parler. calmement. Qu'il s'agisse de réduction des déchets, de consommation bio, de marcher plutôt que prendre sa voiture pour parcourir 200 mètres...braquer la personne que l'on cherche à convaincre, ce n'est manifestement pas le bon canal. Mais merci de nous informer. Quand même.

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>