Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Menu du jour 10

Publié le par géraldine

 

Oui, alors je sais que le menu du jour 10, s'est fait un peu attendre, mais aïe, le changement d'horaire m'a un peu jetlaguée...Bref, aujourd'hui, c'est humour ! 

 

Publié dans journal

Partager cet article

Repost 0

Menu du jour 9

Publié le par géraldine

Ce week-end, j'ai terminé le dernier Sylvie Testud : Chevalier de l’ordre du mérite.

 

Je nourissais tellement d'espoirs en ce livre, que je l'ai acheté en version originale ! C'est à dire en grand format, sur du papier de qualité et avec une belle couverture douce et cartonnée.

Moi qui ai du mal à lire les nouveaux auteurs français empêtrés dans leurs petits malheurs nombrilistes, j'aimais la fraicheur et le ton ton direct des récits de l'auteure lyonnaise...

Autrefois, l'actrice atypique, nous racontait sa vie, ses peurs irrationnelles, c'était drôle et plutôt inédit.

 

Ici, Sylvie Testud nous livre un roman, sans grand intérêt, terminé, hier soir, en diagonal.Je préfère de loin les livres de Sophie Kinsella, légers et futiles et souhait, mais divertissant.

 

Dès demain, je me remets au livres de poche, je relis Boris Vian et j'envisage de trouver un emploi formidable très rapidement.

 

Publié dans journal

Partager cet article

Repost 0

Menu du jour 8

Publié le par géraldine

Aujourd'hui, c'est mon birthday. 

Pour mes presque 30 ans, j'ai demandé un cadeau futile : du parfum. 

Cela faisait longtemps que je n'étais pas enivrée de mille senteurs, dans les rayons d'une parfumerie...C'est à dire que je vis dans une petite ville, où il est impossible de tester un parfum, sans recevoir de cours de parfumage. 

Hier, en choisissant ma nouvelle fragrance, j'ai clairement été influencée par la publicité. 

Pour la fraicheur et l'élégance intelligence de Nathalie. 

Parce que Chanel, reste Chanel. 

 

Pour le style Kenzo. 

 

 

Beaucoup moins pour la publicité, que je n'aime pas, mais pour trouver un successeur à mon parfum en forme de pomme. 

Lorsque l'homme est arrivé, pour régler la note, il a choisi Nathalie avant même d'en connaitre la teneur. 

Il faut bien avouer que j'avais moi aussi, parfumée de mille part, fait mon choix. 

Peut-être parce qu'au delà du parfum lui-même, on achète une part de rêve, comme une midinette...

Après avor porté Nina Ricci, puis Paco Rabanne, me voici une nouvelle femme, en Dior. 

Publié dans journal

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>